Imprimer

Un peu d'histoire

L'glise Saint-Germain d'Assens et ses deux chairesLe trait de 1476, conclu entre les confdrs et la Savoie, adjuge les territoires d'Echallens, Orbe et Grandson aux deux villes de Berne et Fribourg. Ds la conqute du Pays de Vaud en 1536, Echallens est joint Orbe pour former un bailliage mixte sous la souverainet de Berne et Fribourg qui se partagent le pouvoir envoyant chacune son tour un bailli. De cette double souverainet natront des conflits persistants entre catholiques et protestants et ce n'est qu' la fin du 19me sicle que la paix confessionnelle deviendra une ralit. Les deux chaires (une pour le pasteur, l'autre pour le cur) des glises d'Assens et de Villars-le-Terroir symbolisent la coexistence des deux confessions.

Enfin, relevons que la premire mention atteste du "Gros-de-Vaud" se rencontre chez l'historien Louis Vulliemin en 1857 dans son "Manuel du voyageur dans le canton de Vaud". Il parle du "Gros-de-Vaud" comme partie la plus centrale du canton une hauteur moyenne de 700 pieds au-dessus du Lac Lman.     

 

Patrimoine historique

Htel de Ville d'Echallens




C'est en 1781 que l'Htel de Ville d'Echallens vint remplacer l'ancienne Maison de Ville vtuste.

Il a t lev par la bourgeoisie qui jouait un grand rle Echallens sous leurs Excellences de Berne et Fribourg. Mais 17 ans aprs la construction du btiment, la rvolution vaudoise chassa les baillis.

Alors le fronton de la Maison de commune fut remani pour y introduire des insignes rvolutionnaires : le chapeau de Tell et des faisceaux, signes de la solidarit cantonale enfin ralise.

 

 



 

Eglise Saint-Germain d'Assens






Eglise Saint-Germain d'Assens
; un sanctuaire de la fin du Moyen Age qui releva du couvent savoyard d'Abondance.

Cet difice abrite un joyau de l'art baroque : dans le chur, un retable, uvre originelle du milieu du XVII sicle.

Centre de dvotion des catholiques lausannois aprs la Rforme, on dnombre parmi les paroissiens d'Assens Jean-Jacques Rousseau, en 1730.

 





L'Eglise catholique de Bottens




L'Eglise catholique de Bottens
a t construite sur l'initiative du Doyen Placide Longchamp, cur de Bottens de 1826 1888. De style no-gothique, les plans sont des architectes Henri Perregaux et Achille De la Harpe. Les travaux ont dur de 1843 1847.

Les vitraux du cur sont l'uvre du matre verrier Thvoz. Ils reprsentent l'histoire de St Nicolas de Fle, de St Franois d'Assise et de St Antoine l'Ermite.

Le mobilier liturgique actuel a t ralis par Mme Madeleine Diener.

Au nord de l'glise, face au cimetire, un calvaire, difi pour le centenaire de la construction de l'glise, est l'uvre du sculpteur tessinois Remo Rossi.

L'extrieur de l'glise a fait l'objet d'une importante rnovation en 2003 et 2004.

 





Bercher


Bercher
prsente la particularit d'avoir son glise en dehors du village, en bordure du plateau qui domine la Menthue.

Bel ensemble comprenant le temple (1724), la cure, le "chteau", suivi d'une magnifique alle de tilleuls en direction du village.

A mentionner la cloche du temple (1482), portant une srie de 14 mdaillons relatant la Passion.



 

L'Eglise protestante de Goumoens-la-Ville






L'Eglise protestante de Goumoens-la-Ville est trs ancienne. On dit qu'elle fut consacre une seconde fois par Jean de Mdicis, qui devint en 1513 le pape Lon X.

Magnifiquement dcore de fresques d'une trs grande richesse historique, cette glise, souvent restaure, est aujourd'hui classe monument historique.

 

 

 

 

 

MorrensQuelques mots propos du Major Davel natif de Morrens.

Fils de Franois-Daniel Davel, pasteur Morrens de 1658 1676, Jean-Daniel Abraham Davel naquit la cure du village et fut baptis, par son pre, au temple de Morrens, le 20 octobre 1670.

Le Major Davel, notaire de son tat, est une figure emblmatique de l'histoire vaudoise. Le 1er avril 1723, la tte de trois compagnies d'infanterie et de dragons de Lavaux dont il a le commandement, il se rend Lausanne avec l'intention de renverser l'autorit bernoise. Avec une certaine navet, il croit pouvoir compter sur les autorits du chef-lieu qui, aprs avoir feint d'entrer dans ses vues, envoient un messager Berne et le font arrter pour crime de haute trahison.

Soumis la question, il fut jug par un tribunal lausannois, condamn avoir la tte tranche et excut, le 24 avril 1723 aprs avoir prononc, sur l'chafaud de Vidy, un discours dont le texte a t conserv et qui commence par cette phrase : "C'est ici le plus beau jour de ma vie...".

 
Chteau de Saint-BarthlemyChteau de Saint-Barthlemy : Il faut remonter en 1160 pour retrouver le nom de Castrum Gomoens : c'est la premire mention d'un chteau construit sur une colline appele autrefois Gumuens. Bien que malmen au cours des guerres de Bourgogne ou lors de l'insurrection des " Bourla- Papey ", ses vnrables murs ont abrit en leur sein des familles prestigieuses telles que les de Goumoens, de Pesmes, d'Affry, De Lessert, de Bonstetten ou encore les de Cerjat.

Depuis 1946, le Chteau de Saint Barthlemy accueille le Centre de pdagogie curative. Devenue une fondation en 1986, l'institution a chang de nom pour s'appeler dsormais Centre social et curatif. Des travaux d'extension du Chteau ont t raliss rcemment.

 
Eglise d'Oulens-sous-Echallens





Eglise d'Oulens-sous-Echallens

L'glise, construite au XVIme sicle, fut entirement rnove en 1964.

Elle possde une magnifique grille en fer, sparant la nef du choeur, reflet du savoir-faire des artisans d'autrefois. Cet difice est class monument historique